Difficile l’opposition constructive avec Monsieur VENOT

A Châteaudun, le 7 avril 2015

Objet  : Fonctionnement du Conseil municipal de Châteaudun

En tant que minorité, nous sommes soumis à des difficultés importantes depuis le début du mandat (mars 2014) : manque d’accès à l’information, accès tardif, accès partiel et transmission in extremis des documents relatifs au Conseil municipal ; d’où une concertation rendue plus difficile. Notre rôle est en effet d’analyser et comprendre les sujets, notamment dans le cadre de la préparation des conseils municipaux.

Pour exemple, la convocation pour le Conseil municipal de Châteaudun, du lundi
30 mars. Nous avons reçu la convocation le mardi 24 mars. Celle-ci comportait un nombre de documents volumineux (budget). Il n’intégrait pas en revanche le budget primitif 2015 (BP 2015). Un CD est venu compléter encore plus tardivement notre information.

Au-delà, nous déplorons le manque de travail collectif, constructif et positif de la
part de M. Venot avec les différents groupes municipaux de Châteaudun : défaut
d’information, manque de travail de concertation, pas ou très peu de consultations préalables... Il en va de même avec les communes avoisinantes. Beaucoup de collectivités fonctionnent dans l’échange, dans la co-construction, car il y a des bonnes idées partout.
Pourquoi en serait-il autrement pour la nôtre ? Pourquoi ne pourrait-on pas travailler ensemble en essayant de valoriser les idées de chacun pour faire avancer l’action municipale au service de tous les Dunois ?

Sur le plan économique, notre ville ne retrouve pas d’allant ni de dynamisme ;
certes il existe une newsletter économique, elle est nécessaire pour informer et fédérer. Cependant, les entreprises, les commerces et les acteurs économiques nous alertent régulièrement sur leurs craintes (baisse de commandes, faible visibilité, problème de trésorerie, chômage technique ou partiel, découvert autorisé insuffisant...).
Plus largement, beaucoup de Dunoises et de Dunois s’interrogent sur le devenir de Châteaudun. Ils sont inquiets, et le sont encore bien davantage un an après le début de ce nouveau mandat. Ils nous le disent très régulièrement à Saint-Jean, au Centre-ville, à Beauvoir, aux Martineaux…

Parce que nous avons été élus par une partie des Dunoises et des Dunois, il est de notre devoir de porter ces faits à leur connaissance ; nous souhaitons également informer chacun de vous de cette manière d’agir et de délibérer de M. Venot : lorsque nous posons des questions, l’interrogation est souvent détournée, la manière de répondre est parfois peu amène, quelque fois très brutale. Nous voulons rappeler notre attachement au dialogue constructif, à l’échange positif et serein au service de la ville de Châteaudun et
de ses habitants.

Car la manière actuelle d’agir ne permet à ce jour ni ce dialogue constructif, ni
cette interaction positive au service de l’intérêt de notre commune. Au nom de l’intérêt général, nous le regrettons.

Claudine Badufle, Laurent Briand, Rémi Colas, Fabien Verdier, Conseillers municipaux - Ville de Châteaudun / Groupe "Châteaudun 2020"