CONTRIBUTION VOLONTAIRE OBLIGATOIRE pour les semences

Bizarre, bizarre, cette contribution à la fois « volontaire » et… « obligatoire » !!
En dehors de cette utilisation particulière, pour le commun des mortels, de notre belle langue française, de quoi s’agit-il ?

C’est une contribution qui vise les « semences de ferme. », ces graines provenant de la propre récolte des agriculteurs et destinées à être semées par eux-mêmes l’année suivante.

Une proposition de loi UMP vient d’être votée par le Parlement. Elle met fin à la gratuité de cette pratique.

Désormais, les intéressés devront payer cette contribution volontaire obligatoire, au profit des industries semencières pour leur permettre de financer… leurs recherches.

Après avoir parlé « d’une dîme », le député PS Germinal Peiro a déclaré, pour expliquer le vote défavorable de son groupe, avec cette contribution volontaire obligatoire « Vous êtes en train de livrer l’agriculture aux rois de la semence »

Il y a trois siècles, les paysans versaient la dîme ou étaient contraints à des corvées au profit du seigneur local, propriétaire des terres. Aujourd’hui, avec la contribution volontaire obligatoire, ils vont devoir payer pour semer les graines qu’ils ont récoltées.