L’Economie Sociale et Solidaire (ESS), une solution qui s’impose de plus en plus

Il ne se passe pas de semaine sans que nous apprenions des fermetures d’entreprises, des délocalisations ou des suppressions d’emplois. La recherche du profit maximum en est souvent le motif apparent et la fuite vers des pays à bas salaires sans protection sociale, la solution.

Devant la cupidité des dirigeants qui se comportent comme de mauvais citoyens, doit se mettre en place une parade citoyenne efficace.

Elle existe c’est l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Ce sont les Coopératives, les Mutuelles, les Associations et Fondations dont les activités de production de biens et de services ne visent pas l’enrichissement individuel, mais le partage et la solidarité au bénéfice de l’homme.

C’est un secteur économique qui créée des emplois chaque année en contribuant au développement local. En France, c’est plus de 2 millions d’emplois. En région Centre 70 000 salariés (10%).

L’ESS constitue une alternative crédible au libéralisme devenu fou. Dans un objectif social, elle considère la recherche du profit comme un moyen et non plus comme une fin.

Le ministère nouvellement créé doit donner une nouvelle impulsion à cette forme d’organisation humaniste respectueuse d’une éthique. C’est ce que nous appelons de nos vœux.