Vous avez dit ridicule ?

Dans la rubrique "indiscrétions" de l’écho républicain du dimanche 30 avril 2018, un journaliste qualifie Fabien Verdier de ridicule. Qui ne l’a pas été un jour ? Cela peut arriver même... à un journaliste.

Son article à caractère très polémique, titré RIDICULE, reprend les termes d’une intervention du Conseiller régional et conseiller municipal d’opposition Fabien Verdier lors du dernier conseil municipal :

« {} La Ville a cédé le site (NDLR de la GSP) et l’a ensuite racheté. »

et le journaliste de continuer : Des rires ont retenti dans la salle. « Vous avez l’excuse de ne pas connaître Châteaudun. Merci de votre contribution. Remettez les choses dans l’ordre et reposez votre question au prochain Conseil », a ironisé le maire avant que certains adjoints rappellent à Fabien Verdier que la Ville n’a jamais racheté la GSP. L’article de 1987 précise d’ailleurs que la Ville a soutenu le plan de rachat de la GSP par le groupe Numi-Technologie. Mais le ridicule ne tue pas et Fabien Verdier a envoyé, vendredi matin, trois articles qui prouveraient, selon lui, que « le site a été repris par la Ville pour être cédé ensuite »
Ridicule, chacun peut l’être un jour, mais lorsqu’un journaliste emploie ce qualificatif à l’égard d’une personne, son premier souci et son objectivité devraient l’amener à vérifier l’exactitude ou non des infos qu’il diffuse.

Ce qu’il n’a sans doute pas fait. Pour notre part, nous sommes un peu conservateurs... de documents.
Ce qui nous permet de publier ci-dessous un court extrait d’un document digne de foi puisqu’il émane d’ "Ensemble pour notre ville avec Alain VENOT"

Mais, les adjoints en question et leur porte parole journaliste n’étaient peut-être pas encore arrivés à Châteaudun ?