RSA : une aide à optimiser

Parmi les prestations sociales, il en est une qui pose interrogation : le RSA (Revenu de Solidarité Active)

Elle a pour but d’aider les personnes qui n’ont pas de ressources.

L’ODENORE (Observatoire des non-recours aux droits et services) constate que 36% des personnes qui y ont droit ne la demandent pas.

Le non réclamé est estimé à 4,5 milliards d’euros. Ces renoncements s’expliquent par :

  • Le manque d’information,
  • Le découragement devant les démarches à effectuer,
  • La réticence à demander des aides

Qui peut vous aider à demander le RSA ?

Beaucoup de ces personnes en situation précaire ne sont pas en mesure d’effectuer la démarche.
Qu’elles sachent qu’elles peuvent s’adresser à la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de leur mairie. Ces organismes peuvent les aider pour ce genre de démarche.
Pour celles qui le peuvent, il est aussi possible de remplir un formulaire en ligne en utilisant le lien suivant :
http://www.caf.fr/allocataires/mes-services-en-ligne/faire-une-demande-de-prestation

Rappelons que la première allocation de RSA pour une personne seule est de 550,93€ (revalorisation 2018).

Le renoncement à cette prestation pourrait apparaître à certains comme une économie pour l’Etat, en réalité il précarise encore plus des personnes pour qui l’accès aux soins est retardé, ce qui coûtera plus cher à long terme.

A l’heure du numérique, ne serait-il pas possible de détecter les personnes dont la situation justifie la nécessité de l’attribution du RSA ? Et de prouver que le modernisme peut être aussi au service de l’humain.